Working Aussie : let' call a spade a spade!

ATTENTION, soyez vigilant : Parce qu’en France de nombreux éleveurs ne sélectionnent plus du tout leurs chiens sur des critères de travail, de nombreux bergers australiens n'en présentent plus ou trop peu les capacités !


Ne laissez pas le hasard guider votre choix et si vous cherchez un Aussie de travail, que cela soit pour le troupeau ou pour une autre discipline canine, n'hésitez pas à vérifier que l'éleveur vous présente bien un chien issu d'une véritable souche de travail !

Ne perdez pas votre temps avec un chien qui n'en n'a pas les capacités alors qu'il y a en France des Aussies qui ont de réélles capacités de travail.

Actuellement, la dernière mode canine est au retour vers la nature et cette nouvelle mode entraîne un véritable engouement pour l'activité canine sur troupeaux. Tout le monde fait son petit stage ou s'achète quelques malheureux moutons "dogués" pour faire de belles photos et annoncer que leur chien a toutes les aptitudes pour travailler au troupeau. Faire croire qu'il suffit de mettre un chien en présence de moutons pour faire de lui un virtuose du troupeau, cela s'apparente à de l'arnaque !!! Ce n’est pas parce qu’un chien joue en courant derrière des moutons ou qu’il a été pris en photo en présence de moutons qu’il fait preuve de capacités suffisantes pour faire un véritable chien de travail sur troupeaux.

Exercer l’activité troupeaux en tant que loisirs ne fait pas de son chien un chien de travail.

Régulièrement, des agriculteurs nous appellent pour nous faire part de leur désarroi car ils ont acheté un berger australien dans un élevage qui leur a assuré que leur chien était issu de lignée de travail sur troupeaux mais à 2 ans, celui-ci n'en présente pas ou trop peu les dispositions pour leur apporter une aide efficace. Alors seulement, en vérifiant les origines, ceux-ci se rendent compte, bien trop tard, que les origines du chien sont loin d'être ce que l'éleveur leur avait annoncé. Ils ont perdu deux années à dresser un chien pour rien et il leur faudra encore attendre deux autres années pour avoir à nouveau un chien en âge d'être capable de les aider sur la ferme. Que d'énergie, que d'argent et que de temps perdu pour rien... Il n'est alors pas rare de voir ces personnes se tourner vers d'autres races car ils n'ont plus confiance ni dans les éleveurs d'australiens ni dans la race.

Nous avons donc décidé de créer cette rubrique pour vous  apporter une aide efficace dans votre recherche de berger australien d'origine de travail sur troupeaux. Si vous cherchez un aussie de travail et que vous ne voulez pas vous tromper, ces quelques recommandations vous y aideront.

1) Vérifier les origines des parents de votre futur chiot :

Un Working Aussie se distinguent essentiellement par ses origines de travail. Un working Aussie est un chien dont les ascendants n’ont jamais cessé d’être sélectionné sur leurs capacités de travail au troupeau depuis avant même la reconnaissance de la race.
Demandez à voir les pedigrees des parents de votre futur chiots. La race étant reconnue que depuis très peu de temps en France, les rares titres de travail sur troupeaux que vous trouverez sur les pedigrees LOF sont TO 1/2/3 (Travail Ovins, niveau 1 ou 2 ou 3) CACTO (CAC-Ovin) et CACITO (CACIT-Ovin). Mais seule une poignée de chiens détient ces titres de travail en France. Alors pour vous assurer des origines de travail de votre futur Aussie, demandez à voir aussi les pedigrees américains ASCA. Les titres de travail y sont extrêmement nombreux et variés mais pour simplification  ; ceux qui doivent retenir votre attention sont WTCH (champion de travail sur troupeaux), RD et RTD (ranch dog et ranch trial dog). Également pour vous aider à vous y retrouver, voici les noms des élevages américains les plus communément rencontrés chez les working : Pincie Creek, Slash V, Hangin Tree, Hart II’s, Crown Point, Windsong’s, W Lazy J, Bar LW, Twin Oaks,45 Ranch,... (liste non exhaustive)

2) Vérifier les aptitudes de travail des parents :

Demandez à voir les parents travailler permet de vérifier si effectivement ils ont les capacités requises pour le travail au troupeau. Et cela permet aussi de vérifier si cela correspond au chien de travail que vous recherchez. Si un des parents ne réside pas à l’élevage, demandez à voir une vidéo du chien au travail ou contactez directement son propriétaire pour obtenir des précisions.  Pas d’excuses ! Si on ne peut pas vous montrer les parents au troupeaux alors c’est que la sélection de cet élevage ne peut pas matériellement être faite sur des critères de sélection de travail sur troupeaux. Ce n’est pas plus compliqué que cela. Pour pouvoir sélectionner les capacités des chiens, il faut bien les faire travailler !!!

3) Situer le niveau des chiens de l'élevage par rapport à la race :

Demander à voir les carnets de travail des chiens si ceux-ci font des concours troupeaux. Cela vous permettra de vous faire une idée du niveau des chiens qui vous sont présentés par rapport à la race mais aussi par rapport aux autres races bergères (pour les concours ouverts à toutes les races).

Il existe différents types de concours en France:

- Les concours "Inter-Races" qui se rapprochent le plus du travail demandé sur une exploitation agricole moderne, renseignements sur http://cun-troupeaux.fr

- Les concours "Spécial Border Collies" organisés par le club de race, renseignements sur www.lafbc.net

- Les concours sur Bovins, renseignements sur http://www.fuct.fr/

- Les concours "Spéciaux Berger Australien" organisés par le club de race et dont le niveau est adapté notamment aux amateurs et aux particuliers, renseignements sur http://cfbatroupeau.free.fr/index.htm


4) Vérifier les orientations de sélection de l’élevage :

L’éleveur doit être en capacité de vous prouver qu’il travaille véritablement avec ses chiens au troupeau et qu'ils les sélectionnent sur de véritables critères de travail. Seul un travail régulier et assidu permet de faire une réelle sélection des critères de travail sur troupeaux. N’hésitez pas à poser des questions. L’éleveur est-il exploitant agricole, travaille-t-il quotidiennement avec ses chiens, sur quel type de bétail, quel type de travail fait-il avec ses chiens, travail de parc, travail en pâture, ect... Quel est le type de chien qu'il cherche à sélectionner, quelle est son expérience en travail troupeaux, ses références, ect... Les américains disent les chiens ne font pas des chats ! Seule une sélection rigoureuse permet de fixer les caractères de travail. Si vous ne sélectionnez pas les critères de travail, vous n'obtiendrez pas de chiens de travail ; c'est peut-être une évidence pour certains mais il est parfois important de se remémorer les fondamentaux.

5) Quelques erreurs à éviter :

- ne pas confondre les titres de travail avec les titres de beauté ! Les titres CACS (CAC-Standard) et CACIB (CACI-Beauté) que vous pouvez très communément trouvé sur les pedigrees français LOF sont des titres de beauté.
Donc pour récapituler CACS et CACIB = Beauté
et CACTO, CACITO, TO1, TO2, TO3 = Titres de Travail sur Troupeaux ovins.

- ATTENTION : Le CAN-Troupeaux n’est pas un titre de travail sur troupeaux et ne préjuge en rien d’une sélection sur les critères de travail sur troupeaux. Le CAN-T a au contraire été mis en place pour que les particuliers puissent avoir accès à un lot de moutons à une époque où les concours sur troupeaux leurs étaient totalement interdits. A votre avis, un exploitant agricole qui sélectionne ses chiens au travail sur son exploitation agricole a-t-il réellement besoin d'un CAN-T pour savoir si ceux-ci ont de l'instinct ?!?!
Les américains, dans la même optique de permettre au plus grand nombre de s’essayer à la conduite sur troupeaux, ont mis au point une pléiade de titres sur troupeaux qui permet à tous les chiens, quelque soit leur niveau, d’obtenir au moins un titre de travail. En conséquence, certains titres sur troupeaux sont facilement accessibles à tous les chiens et ne permettent absolument pas de faire une sélection sur les critères de travail au troupeau (exemple les STD ou started trial dog). En conséquence, sur les pedigrees ASCA, les titres de travail les plus intéressants à retenir sont WTCH, RD et RTD.

- ne pas confondre le travail et l'activité de loisirs. Il est important de faire la distinction entre les éleveurs qui exercent le troupeau comme une activité de loisirs pour valoriser leurs chiens et ceux qui travaillent réellement avec leurs chiens sur troupeaux. Un travail comme son nom l’indique est une activité qui s’exerce dans un contexte professionnel et non de loisirs. Le fait de pratiquer le ski en tant qu'activité de loisirs ne fait pas de vous pour autant un véritable professionnel de la montagne et ne vous permet pas d'en faire votre métier. Et bien dans la même logique, le fait de participer de temps à autres à des stages sur troupeaux ou d'aller se défouler derrière des moutons le week-end ne fait pas d’un aussie un véritable chien de travail sur troupeaux et ne présume en rien d’une véritable sélection sur des critères de travail.

 

 

Faire croire qu'il suffit

de mettre un Aussie en présence de moutons

pour faire de lui un virtuose du troupeau,

cela s'apparente à de l'arnaque !!!

FOREWARNED IS FOREARMED :

De nombreux éleveurs de Berger Australien de type Modern Show (beauté) auront l'honnêteté de vous dire qu'ils ne sélectionnent pas leurs chiens pour le travail sur troupeaux. Mais malheureusement la surproduction de la race en France engendre un grand nombre d'éleveurs peu scrupuleux qui n'hésiteront pas à vous raconter n'importe quoi du moment que vous leur réservez un chiot. Alors soyez vigilant. C'est à vous de vérifier avant d'acheter votre chiot après il sera trop tard...

Petites précisions qui ont leur importance (Last but not the least) :

- Cette rubrique n'a qu'un seul objectif ; vous mettre en garde contre ces éleveurs peu scrupuleux dont le seul but est de vendre des chiens dans n'importe quelles conditions sans se soucier des consèquences. Il est important de signaler que les particuliers qui cherchent un Working pour pratiquer une discipline canine sont également victimes de ces éleveurs indélicats au même titre qu'un agriculteur qui cherche un chien pour l'aider sur son exploitation agricole.

- Si cette rubrique concerne principalement le travail sur troupeaux, les personnes qui cherchent un Aussie pour une autre activité sportive peuvent également s'en inspirer. Souvenez-vous que les chiens ne font pas des chats !!!

- Les personnes qui se sont trompés dans le choix de leur Aussie et lisent ces lignes malheureusement trop tard, ne doivent pas pour autant rejeter la faute ni sur la race ni sur l'ensemble des éleveurs. La race de l'Aussie présente des lignées extrémement varièes (comme le berger allemand, berger belge, ...). Il est donc de votre responsabilité de vous informer correctement avant l'achat de votre futur chien de troupeau.

- Attention, nous ne reprochons pas aux bergers australiens de type Show de ne pas travailler sur troupeaux. Mais nous reprochons aux éleveurs indélicats de vendre un chien pour une utilisation pour laquelle ils ne font aucune sélection. Car bien au contraire, les différentes lignées permettent à la race d'être représentée au plus haut niveau dans des disciplines aussi éloignées que la Beauté et le Troupeau. Ces 2 types morphologiques oeuvrent ainsi au rayonnement de la race. Si seulement, en France, les éleveurs de type Show et Working savaient travailler en bonne intelligence, en respectant le travail de chacun, cela apporterait une énorme crédibilité à la race. Mais pour cela, il faudrait en premier lieu travailler à éduquer les éleveurs pour qu'ils guident honnêtement les personnes qui portent un intérêt à la race vers le type morphologique qui correspond le mieux à l'utilisation qu'ils veulent en faire.

Eleveurs Canins, Simples particuliers, Utilisateurs Troupeaux ou de Sports Canins, participons tous à mieux faire connaître cette race qui justement par ses nombreuses facettes a tellement à nous apporter.

Traduction des expressions anglaises que j'ai semé dans ce texte, histoire d'ajouter une petite pointe d'humour :

- Lets call a spade a spade (appeler une bêche une bêche) : Appeler un chat un chat,

- Forwarned is forearmed (qui est prévenu est protégé) : Un homme averti en vaut deux.

- Last but not the least (Le dernier mais non le moindre) : Dernier point, mais non des moindres.

"Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur." Beaumarchais

Australian Shepherd :

The American Ranch & Farm Dog.

WELCOME TO FRANCE

Please, read our new English Version

Nos coordonnées

Adresse

Mr ROUGETET Bernard

Les Petits Maurois 
58330 Crux la Ville

 

Téléphone

03.86.58.26.04 de préférence

aux heures des repas

 

E-mail

bernardrougetet@orange.fr

Utilisateurs de chiens de berger depuis 1991.

Découvrez toute l'actualité des

Compagnons du Berger :  

Dernière actualité enregistrée en

OCTOBRE 2016

La véritable personnalité d'un chien de berger ne se révèle qu'au travail sur troupeau ; à voir sur nos VIDEOS

 

La petite dernière :

L'étoile des Compagnons du berger    

dite JADE   

 

Vous êtes le ...

éme visiteur sur ce site.

Ce site est en constante évolution,

il va ainsi

s'enrichir au fur et à mesure

du temps à venir.

Nous vous conseilllons donc de revenir nous visiter régulièrement !

 

Merci de votre visite et à bientôt !