Le Style de travail d'un Australian Shepherd

L'Aussie, comme toutes les autres races, se distingue par des traits de caractère de travail qui lui sont propres et qui déterminent son appartenance à sa race. L'ensemble de ces critères se nomme : le style de travail. Le club de race ASCA a décidé d'en établir une définition car on ne peut sélectionner que ce que l'on connait parfaitement.

L'ASCA définit le style de travail d'un aussie au troupeau selon des critères qui lui semblent fondamentaux. Cette rubrique est là pour approfondir cette description et vous aider à comprendre ce qu'est vraiment un working aussie au troupeau.

- l'œil : l'aussie est un chien qui a un peu d'œil. Il utilise son œil souvent lors d'une confrontation directe et délibérée mais pratiquement jamais pour le cheminement. Suivant les différentes lignées de working aussies, vous pourrez trouver des aussies avec plus ou moins d'œil. Mais l'absence totale ou l'excès d'œil (chien scotché au troupeau) doit être considéré comme un défaut.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 - le positionnement correspond à l'attitude corporelle du chien pendant le travail. Les chiens de bergers français travaillent debout, têtes dressées alors que de nombreux border-collies travaillent en rampant, tête maintenue au niveau du sol. Entre ces deux attitudes se situe le working aussie qui travaille généralement debout mais peut parfois varier sa position en abaissant son centre de gravité (voir photo ci dessous) tout en descendant sa tête à peu près au niveau des épaules (se situant alors légèrement au dessus à en dessous de l'omoplate). Cette attitude est vraiment très caractéristique du working aussie au travail sur troupeau. L'Aussie peut aussi varier son attitude selon le type de travail qui lui est demandé. Un working ayant déjà une bonne expérience de travail saura alors adapter sa position de travail selon le contexte et la réactivité des animaux pour exercer sur le troupeaux la juste pression nécessaire, ni trop ni trop peu. Cependant pendant la prise en main ou le cheminement, il travaillera la plupart du temps debout, tête droite ou à hauteur de l'épaule.

 

Le Border s'efface et rampe au sol alors que le Picard se dresse, tête droite et autoritaire.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aussie : position intermèdiaire, tête sous la ligne de dos, abaissement du centre de gravité.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

- la distance de travail fait partie des caractères déterminant au travail sur troupeaux. Le working aussie travaille naturellement près des animaux mais il doit être capable d'apprendre à travailler suffisamment loin pour soulager la pression exercée sur le bétail si besoin est. Plus le chien sera ardent au troupeau et plus il aura tendance à rechercher le contact ; ce qui est plus souvent le cas des mâles qui aiment bien la confrontation surtout avec des bovins. Dans l'idéal, un bon aussie de travail se définit comme un chien capable d'adapter sa distance de travail au bétail qu'il manipule et aux conditions dans lesquelles il le manipule ( petit enclot ou grand espace) soit naturellement soit plus probablement sur ordre. Cette capacité d'adaptation fait partie des caractéristiques de la race.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

- l'aboiement et/ou la morsure ne devront être utilisés qu'à bon escient. Un aboiement continuel peut-être interprété comme un excès de nervosité, un manque d'atavisme ou une crainte du troupeau ; c'est un défaut grave ! L'aboiement n'est en fait que peu utilisé dans la conduite du troupeau car il a tendance à affoler les animaux. Le chien peut en user pour débloquer une situation comme par exemple dans un face à face, dans une situation de poussée ou pour faire faire demi-tour à un animal dans une situation de fuite. Dans les situations de morsure, le chien doit savoir interpréter la situation et de lui même adapter sa morsure proportionnellement au problème auquel il est confronté. La plupart du temps un léger pincement ou même un simple coup de nez du chien suffisent à remettre le récalcitrant dans le droit chemin. Encore une fois, un bon aussie doit être capable d'apporter une réponse adaptée (morsure douce ou morsure sévère ou aboiement ou s'abstenir d'agir, tout simplement) au problème auquel il est confronté sans excès ni faiblesse.

MORSURE A LA TÊTE
MORSURE AUX TALONS

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

- et la puissance d'un chien de troupeau n'est pas proportionnelle ni à sa taille ni à sa force physique. Bien souvent les gens confondent la puissance avec l'aboiement, l'hyperactivité, la nervosité ou la morsure. Paradoxalement, ces comportements sont souvent fréquents chez des aussies faibles qui trouvent dans ces attitudes un moyen de compenser leur faiblesse. Au contraire, un aussie fort a justement une grande capacité à se maitriser. Il posséde souvent une autorité froide qui en impose naturellement sur les animaux à manipuler. Un chien calme qui force les animaux à avancer par sa seule présence est plus puissant que le chien qui pour obtenir le même résultat doit courir, aboyer voir mordre. D'ailleurs, la morsure est considérée la plupart du temps (sauf en situation d'autodéfense du chien) par les éleveurs comme un échec. La puissance d'un chien est intimement lié à l'impact naturel qu'il dégage en présence du troupeau et est souvent la résultante de la combinaison des critères précédents combiné au courage et à la maitrise de soi. Pour exemple, un chien a qui l'on a donné l'ordre de ne pas bouger et qui dans le même temps se fait charger par un bovin ; la facilité serait de répondre à l'agression du bovin par une morsure... il est bien plus difficile pour le chien de rester maitre de soi et de ne pas bouger. C'est cela la véritable puissance d'un Aussie !

 Pour conclure ce chapitre sur la définition du style de travail de l'Australian Shepherd ; on peut le définir comme un chien plutôt puissant, souvent naturellement autoritaire, ayant un peu d'œil, travaillant debout prés des animaux mais pouvant s'adapter aux animaux qu'il manipule. D'ailleurs cette capacité à manipuler n'importe quel type de bétail a valu à l'Aussie le terme de chien VERSATILE. Par rapport aux autres races que nous connaissons en France, on peut dire que le style de travail du Working Aussie se situe entre celui du border collie et celui des bergers francais.

Australian Shepherd :

The American Ranch & Farm Dog.

WELCOME TO FRANCE

Please, read our new English Version

Nos coordonnées

Adresse

Mr ROUGETET Bernard

Les Petits Maurois 
58330 Crux la Ville

 

Téléphone

03.86.58.26.04 de préférence

aux heures des repas

 

E-mail

bernardrougetet@orange.fr

Utilisateurs de chiens de berger depuis 1991.

Découvrez toute l'actualité des

Compagnons du Berger :  

Dernière actualité enregistrée en

OCTOBRE 2016

La véritable personnalité d'un chien de berger ne se révèle qu'au travail sur troupeau ; à voir sur nos VIDEOS

 

 

Vous êtes le ...

éme visiteur sur ce site.

Ce site est en constante évolution,

il va ainsi

s'enrichir au fur et à mesure

du temps à venir.

Nous vous conseilllons donc de revenir nous visiter régulièrement !

 

Merci de votre visite et à bientôt !